Quels sont les avantages d’une isolation extérieure ?

Environ 25 % des déperditions d’énergie provient d’une mauvaise isolation thermique des murs. Pour pallier à cette contrainte, les professionnels proposent différentes solutions. Si les murs sont creux, vous pouvez les isoler par l’intérieur ou par l’extérieur. La seconde option présente de nombreux avantages. Encouragée par l’État, elle est idéale dans le cadre d’une rénovation énergétique.

Les spécificités de l’isolation des murs par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur consiste à isoler les parois froides d’une construction. Elle permet de réduire les déperditions de chaleur, d’économiser de l’énergie et d’optimiser le confort thermique de l’habitation. À la différence de l’isolation par l’intérieur, l’Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) n’engendre aucune perte de la surface habitable. La solution fait d’office de rénovation de façade. Celle-ci bénéficie d’une couche protectrice. Efficace, l’isolation par l’extérieur accroît les performances d’isolation du bâtiment. Elle garantit une neutralisation des ponts thermiques. Notez qu’une grande partie des déperditions de températures peut résulter d’une mauvaise isolation des murs. L’ITE améliore le confort de vie des occupants. Elle limite efficacement les bruits extérieurs et optimise l’isolation acoustique. Cette technique réduit les courants d’air ainsi que l’humidité. Offrant une seconde vie à la façade de la construction, elle est idéale pour un projet de rénovation énergétique. L’isolation mur extérieur permet de faire des économies d’énergie. Elle limite les dépenses relatives à la climatisation et au chauffage. Pendant les travaux, les occupants peuvent continuer à résider dans le logement.

Pour économiser de l’énergie et réduire les ponts thermiques

Isoler les murs de l’habitation s’avère indispensable pour limiter l’inconfort généré par les déperditions de températures. L’isolation des murs par l’extérieurs permet de réduire les factures énergétiques. Elle favorise en effet le maintien d’une chaleur uniforme dans le logement. En temps estival, l’ITE promet une ambiance plus fraîche et évite la pénétration de la chaleur extérieure dans les pièces à vivre. Malgré son coût un peu plus élevé que l’isolation par l’intérieur, cette technique présente des avantages non négligeables. Sur le long terme, elle procure une importante économie d’énergie. La construction devient hermétique aux variations de températures. En été comme en hiver, l’air ambiant et le chauffage sont plus agréables. Une meilleure isolation réduit les bruits extérieurs. L’isolation acoustique est plus efficace si les travaux se font par l’extérieur. Contrairement à l’isolation intérieure qui risque de gêner les occupants pendant le chantier, l’ITE est moins encombrante. Après les travaux, la surface habitable n’est pas réduite. L’espace n’est pas limité par des isolants. Comparée à l’isolation d’intérieur, l’ITE réduit efficacement les déperditions de chaleur par le sol et bouche les fuites d’air entre les murs et le sol ou entre le plafond et les murs. Elle réduit voire élimine les ponts thermiques. La solution agit comme un manteau protecteur du logement. Gage d’isolation continue avec peu ou sans ponts thermiques, elle est plus performante que l’isolation intérieure. L’ITE met la façade à l’abri des intempéries et retient l’inertie de la construction. Pour une meilleure régulation de l’habitation, elle augmente la performance des murs.

Moins encombrante pendant les travaux

L’isolation par l’extérieur limite les gênes pendant les travaux. Durant le chantier, les occupants peuvent continuer à occuper le logement. Ils ne sont pas obligés de déménager. Vu que les travaux sont réalisés en extérieur, la maison conserve sa propreté au long du chantier. L’ITE n’engendre aucun débris ou poussière à l’intérieur de l’habitation. Pour une bonne isolation, il faut prévoir un isolant avec 15 à 20 cm d’épaisseur. En choisissant l’isolation extérieure, vous bénéficiez d’une technique performante sans diminuer la surface habitable de votre habitation. En plus d’optimiser l’isolation acoustique de votre logement, l’ITE donne un coup de jeune à votre façade. Grâce à la solution, vous pouvez dire adieu aux vieilles briques, aux crépis ternis ou aux plâtres décolorés. L’option est propice pour restaurer la bonne apparence de votre maison. Pour couronner le tout, vous pouvez choisir des matériaux écologiques et tendances à l’instar de lames de bardage. Faciles à entretenir, celles-ci gagnent en robustesse. Elles se déclinent en plusieurs teintes et finitions. Ces choix créent une façade durable.

Un projet financé par différentes aides

Afin de réduire le coût de l’isolation extérieure et rentabiliser le projet, plusieurs aides ont été instaurées. Parmi ces financements figurent le crédit d’impôt à 30 % pour l’isolation des murs extérieurs ou CITE, la Prime Energie pour l’ITE, l’éco-prêt à taux zéro et les aides de l’Anah. Très intéressant, le crédit impôt est une aide fiscale octroyée lors d’un chantier d’isolation. Les propriétaires bénéficient d’une réduction de 30 % sur le prix du matériel isolant et celui de la main d’œuvre. Ce dernier représente généralement une part importante du devis. Le CITE peut être cumulé avec les autres aides à la rénovation. Grâce à ce financement, les propriétaires peuvent rentabiliser leur investissement en seulement 4 ou 5 ans. Dédiée aux ménages à revenus modestes et très modestes, l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité est un programme de l’Anah. Elle concerne les travaux procurant un gain d’énergie minimum de 35 %.

Trouvez un peintre en bâtiment qualifié dans le Hainaut
Que couvre la garantie décennale pour vos travaux de peinture ?