La chape : la solution idéale qui permet de remettre son sol à niveau ou gommer ses irrégularités !

Dans le secteur de la rénovation ou de la construction, la chape est une couche de mortier faite en ciment, en résine ou en chaux. Elle est idéale pour gommer les irrégularités du sol ou pour le remettre à niveau. La chape reçoit un revêtement supérieur qui est la finition comme les parquets flottants ou collants ou encore le carrelage. Dans cet article, découvrez les différents types de chape et leurs rôles.

Qu’est-ce qu’une chape ?

Une chape est une couche de mortier sur la base de liant hydraulique comme le ciment. Elle peut être consolidée par un treillis soudé compte tenu du type et de la destination. Néanmoins, la chape n’est pas structurelle. En d’autres termes, le rôle de la chape est de compléter les gros œuvres. La chape repose sur le plancher béton ou sur le dallage soit avec l’entremise d’une couche intermédiaire de désolidarisation ou d’isolation soit directement au-dessus. Elle est destinée à rester brute ou encore à être recouverte par une couche telle que le carrelage, le parquet flottant ou collé et le sol souple suivant la destination du local.

Quels sont les rôles de la chape ?

Le rôle de la chape est d’assurer la finition de la dalle à savoir la mise à niveau et la régularité de surface. La chape sert de support aux revêtements d’étanchéité ou aux revêtements de sol. Elle transfère les charges au support, en fonction de la couche intermédiaire éventuelle. C’est un ouvrage constitué de mortier qui est généralement obtenu à partir de ciment-sable-eau. Cette chape de finition sert de fondement à l’application du revêtement de sol final. Elle peut se composer de produits auto-lissants permettant d’avoir une surface plate et homogène. La réalisation d’une chape est généralement suivie de la pose de carrelage afin de parachever le côté esthétique. 

Les différents types de chapes pour gommer les irrégularités

Il existe plusieurs types de chapes sur le marché. De ce fait, de nombreuses sociétés proposent de les poser. Les chapes traditionnelles ou les chapes carreleur sont faites pour les sols qui nécessitent du carrelage. Elles sont composées de mortier dosé légèrement en ciment et qui est adapté à un sol à sec. La chape de ravoirage permet de poser un support à niveau en entourant ou non les canalisations. Ainsi, le rôle de la chape est de recevoir un revêtement de sol flottant. La chape de compression reçoit une isolation qui se présente sous forme de panneaux ou de mousse projetée afin d’assurer l’isolation thermique du sol. La chape flottante est posée sur une couche d’interposition telle qu’un film plastique ou encore un autre isolant acoustique ou thermique. De plus, une chape adhérente est directement coulée sur une dalle en béton.

Le choix d’un carreleur
Comment choisir un parquet le plus écologique possible ?